adhez

Au sujet des Départementales et le comportement des médias à ce sujet:

Début de citation :

Le scandale est d'autant plus grand qu'en lieu et place du débat attendu se développe une incroyable promotion et banalisation du Front national au mépris du danger que cela fait courir à la démocratie et à l'unité nationale.

 

Matin et soir le poison de la haine du racisme, de la division et de la séparation des Français est distillé sans réaction. Au déni démocratique s'ajoute donc l'irresponsabilité politique.

Je dis stop à cette opération de banalisation permanente et continue. Et j'alerte sur les dangers qu'elle fait courir à la France.

 J'appelle les électeurs, tous les citoyens engagés à divers titres dans la vie publique, les responsables politiques attachés à la démocratie, les médias, singulièrement les responsables des JT, des matinales, des émissions politiques, le CSA, à se ressaisir et réagir. Je demande que (.....- / - ....) soit mis un terme à l'insupportable inégalité de traitement qui voit le FN chaque jour promotionné tandis que beaucoup d'autres, au premier rang nos candidats ( pourtant je rappelle que nous présentons près de 6 100 candidats dans 1517 cantons,) aussi nombreux que ceux du FN systématiquement ignorés ou interdits d'antenne.

Je demande pour les responsables du PCF et du Front de gauche un accès égal aux grandes émissions politiques. (.....- / - ....) . Je demande que cesse la banalisation organisée du FN au prétexte du visage prétendument fréquentable dont il s'est affublé. Car, à travers lui, c'est la banalisation d'une parole raciste libérée qui prospère.

 

Les déclarations ouvertement racistes relevées sur les blogs, Facebook ou autres moyens de communication de candidats FN sont trop nombreuses pour qu'on avalise leur caractère anecdotique. C'est le fond raciste du parti de Marine Le Pen qui remonte. Le climat qu'il entretient participe clairement à la multiplication des actes antisémites et islamophobes de ces dernières semaines. La banalisation en cours ne concerne pas que la parole raciste. La campagne de Robert Ménard sur le « nouvel ami » que constitue une arme est un irresponsable appel à la violence.

J'en appelle à la responsabilité de tous pour éclairer les Français et cesser de relayer la parole du FN qui minimise systématiquement tous ces faits gravissimes pour, en fait, les justifier.

 Je m'adresse aux Français pour les alerter sur la tromperie qui s'organise contre leurs intérêts. Je dis aux ouvriers, aux employés, aux salariés de conditions modestes, aux familles populaires qui souffrent durement de la crise et ne supportent plus d'être pris pour des imbéciles par ceux qui ont le pouvoir et l'argent : le FN n'est pas votre nouvel ami, c'est votre meilleur ennemi.

Ne vous laissez pas abuser, regardez les faits, regardez ce que vote le FN là où il a des élus, ce qu'il décide là où il gère une ville, ce qu'il déclare dans son programme.

Ne vous abstenez pas pour laisser perpétrer ces dangereuses propositions.

 

Le FN a trois cibles prioritaires : les familles populaires, les services publics, les dépenses sociales des collectivités locales. Tarifs sociaux dans les cantines, aides sociales et solidarité, logements sociaux, culture et éducation, voilà où il frappe d'abord.

Son discours anti-immigrés est un cheval de Troie contre les droits de tous les salariés. Quant à la sécurité, son discours ce n'est pas l'ordre et la tranquillité publique, c'est la division, la haine, la guerre, c'est la fin du vivre-ensemble. (.....- / - ....)

J'en appelle à la mobilisation pour combattre ce danger. Rien, aucune critique de la politique gouvernementale aussi légitime soit-elle, ne justifiera jamais à nos yeux la banalisation du FN. Le FN n'est pas une voie vers le changement, c'est le principal obstacle au changement car c'est lui qui distille de la manière la plus virulente le poison de la division parmi les forces populaires et nationales.

 Le Parti communiste appellera clairement et toujours à faire barrage à toute élection d'un candidat Front national.

Je sais que beaucoup de Français disent : « alors que faire ? ». La solution n'est évidemment pas la droite qui cherche en espérant récupérer les voix du FN au second tour à conquérir le maximum de départements pour détruire les politiques publiques qu'il s'agit au contraire de défendre et de promouvoir dans l'intérêt du plus grand nombre. Fin de citation.

Commentaire:  

nous avons commencé à Aubagne à goûter les fruits amers de la politique municipale des consorts Gazay et Barthélémy, candidats aux départementales. Beaucoup de nos concitoyens  regrettent amèrement leur élection. Il faut en les écartant les empêcher de mettre la main sur le social dans le département.     Il est hautement souhaitable aussi de ne pas s'abstenir pour faire en sorte que les "chouchous" des médias, l'extrême droite,  reste également en rade.

Aux dernières élections municipales, c'est la collusion droite - FN qui a fait tomber la municipalité Arc en Ciel à Aubagne dans le contexte créé par la désastreuse politique gouvernementale. 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
2789880

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici