adhez

Il va falloir nous battre pour que l'année soit bonne. Dans la ville d'Aubagne, la municipalité de droite resserre son étreinte en attendant que la future  métropole s'installe et  éloigne encore plus les  citoyens des instances du pouvoir.

Le dernier trimestre à Aubagne a vu la lutte courageuse des salariés et parents d'élèves contre la privatisation de la cantine centrale avec quelques résultats.

Mais il va falloir aussi se battre ou continuer à se battre  dans d'autres secteurs :

contre la bétonisation des piémonts du Garlaban et la transformation de certaines aires de jeux ou dévolues au sport en parking pour automobiles,

contre l'extension des zones payantes pour les voitures sans rien proposer à la place,

pour le maintien de la gratuité des transports urbains.

contre la baisse généralisée des subventions à la Culture, 

contre la liquidation des locaux syndicaux, notamment l'arrêt de la location par la Ville de la Bourse du travail d'Aubagne,

contre le non renouvellement de contrats d'employés de la ville, la mise au placard de certains personnels, etc.

La liste est bien loin d'être exhaustive!

Nous souhaitons aussi un vrai transport en site propre entre Valdonne et Aubagne, de préférence un tram-train qui aurait l'avantage de pouvoir rouler jusqu'à Marseille Blancarde en utilisant la troisième voie SNCF récemment mise en service (ce que ne permet pas le Val tram proposé par les élus majoritaires actuels de l'Agglomération PAE (2) .)

Et aussi une extension du réseau tram actuel vers La Penne et la Z.I. des Paluds.

La lutte va être difficile et devra être menée à la base car nous n'avons plus le relais et  l'appui d'élus régionaux ou départementaux !

Quant à la politique nationale, il n'y a  rien à attendre du couple Hollande Valls. Après leur échec total dans le domaine de l'emploi, le refus de tout coup de pouce au SMIC,   ils mettent en place l'état d'urgence et s'en prennent  à l'égalité des citoyens en créant  des citoyens de seconde zone qui pourront être plus facilement déchus de la nationalité française !

Au lieu de lutter contre le terrorisme par des actions et des effectifs suffisants dans les services publics de police et de douane, ils mettent en place tout un arsenal législatif liberticide : nous en avons vu les premiers effets avec les mesures contre les militants écologistes  assignés à résidence.

Nos gouvernants ont-ils oublié que la paix ne s'obtient pas que par la guerre et les canons mais aussi par une politique de dialogue et de coopération?. L'utilisation de l'arme aérienne tue plus de civils que d'ennemis. Il est infiniment préférable quand la guerre ne peut plus être évitée d'aider les forces laïques contre les obscurantistes sur le terrain et ne pas cautionner  la Turquie, l'Arabie saoudite  et leurs créatures.

Il faut aussi noter que les terroristes de janvier et de novembre sont dans la plupart des cas des Français. La continuation des politiques d'austérité a un effet dévastateur sur l'emploi  et renforce  le désespoir de certains jeunes. Elle contribue à alimenter d'une certaine façon les réseaux maffieux ou terroristes.  Lutter efficacement contre le chômage et pour la formation professionnelle aurait des retombées positives pour la sécurité de nos citoyens.

Ayant compris que la vraie gauche ne votera pas pour eux, Hollande et Valls oeuvrent pour une alliance au centre et rêvent d'être opposés au second tour au FN. C'est un jeu dangereux que d'étouffer  Front de gauche et écologistes  dans les médias  et de dérouler un tapis bleu marine devant les néo-fascistes ! Cela a une traduction électorale et nous l'avons vu dans les résultats des dernières élections régionales. Non, chers journalistes de nos médias nationaux, les frondeurs du parti socialiste ne représentent pas à eux seuls l'opposition au gouvernement actuel !.

Le gouvernement a renoncé aussi à la lutte contre l'optimisation fiscale des grandes entreprises multinationales. Le lamentable épisode récent du vote à l'assemblée nationale contre l'amendement voté par des députés honnêtes  souhaitant mettre en regard les zones d'activité des multinationales et leurs zones de paiement des impôts l'a bien montré! 

 En ce qui nous concerne, nous, communistes et progressistes, allons continuer à lutter contre les représentants des multinationales et dénoncer la politique de libéralisation qu'ils appliquent et dont ils veulent étendre l'application, ici et ailleurs, au mépris de la survie de l'homme sur la planète.

En particulier : nous redisons non au TAFTA(1), non aux cars privés Macron au départ d'Aubagne et concurrençant les transports trains ou bus mis en place par la Région, oui à la diminution des frais de transport en commun pour inciter nos concitoyens à laisser la voiture au garage, non aux politiques d'austérité actuelles et aux multiples aventures guerrières au Moyen Orient ou en Afrique.

 Des victoires sont possibles : sur le plan local, les territoriaux et les Ex-Fralib l'ont montré. Il ne tient qu'à nous  de nous rendre la vie plus facile !

Bonnes luttes et bonne année à tous !

L'administrateur du site

( 1 )TAFTA : traité de libre échange en cours de négociations secrètes entre la CEE et les Etats Unis. (Les multinationales pourront attaquer les états devant des tribunaux privés). Nous en avons déjà parlé dans nos colonnes.( cf mai 2014) 

(2 ) PAE : Pays d'Aubagne et de l'Etoile 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
2771525

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici