adhez

Les usagers du parking SNCF de la gare d'Aubagne, habitués à garer leur voiture gratuitement depuis des décennies, ont eu une mauvaise surprise en début de semaine. Ils auront désormais 3.50 euros de plus par jour à comptabiliser dans leurs frais de transport.

Il s'agit d'une décision unilatérale de la municipalité d'Aubagne. Encaisser des péages sur un parking situé sur un terrain qui n'est pas le sien, puisqu'il s'agit d'une emprise SNCF, il fallait le faire. Ils l'ont fait ! Aucune convention n'existe actuellement entre la SNCF et la Ville d'Aubagne concernant ce parking.

La précédente Municipalité avait décidé de favoriser les transports collectifs en les rendant gratuits et en laissant sans péage les parkings donnant accès à la gare SNCF d'Aubagne ou au tramway.

Ce n'est pas l'orientation de l'actuelle Municipalité qui, s'étant engagée dans des frais de vidéosurveillance importants, ne sait pas comment récupérer de l'argent : les bornes de péages ont tendance à remplacer les arbres dans la ville.

Le moins qu'on puisse dire de cette décision prise en l'absence d'un tram ou d'un tram train desservant La Bouilladisse, La Destrousse, Auriol et Roquevaire ainsi qu' Aubagne Nord , c'est qu'elle n'est pas judicieuse.

Décourager les usagers du TER d'accéder au  parking de la gare , c'est les encourager à prendre leur voiture jusqu'à Marseille ! Les recommandations de la récente COP 21  pour réduire les gaz à effet de serre ne sont absolument pas prises en compte !.

Il reste aux citoyens à demander soit directement soit par voie de pétitions au Maire d'Aubagne de revenir sur sa décision.

Les communistes sont avec les usagers. Ils les encouragent à signer les pétitions en cours pour revenir à la gratuité et ramener la municipalité d'Aubagne à la raison !

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 64 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
2771585

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici