adhez

On se souvient que le maire actuel d’Aubagne prétendait dans sa campagne électorale municipale être le grand défenseur du commerce local. Depuis, l’illusion s’est dissipée.

Certains aubagnais parmi les plus anciens ont été surpris par la faible fréquentation du marché central de la ville dimanche dernier 31 juillet 2016. De grands espaces étaient disponibles vides de tout commerçant forain. Un touriste belge de passage a même demandé si c’était bien là le marché d’Aubagne ! Les mardis, la situation est heureusement meilleure.

Nous ne reviendrons pas sur la rotation rapide des commerces du centre ville où la valse des ouvertures fermetures est constante, voire en augmentation. La déception est immense chez beaucoup de commerçants à qui on avait présenté l’extension vers le centre ville du réseau de tram comme le mal absolu.

Place Joseph RAU, nous sommes loin de l’activité d’il y a quelques années. Le commerce de fruits et légumes fermé depuis quelques années n’a jamais été rouvert.

On pouvait espérer une initiative de la municipalité pour dynamiser cet emplacement. Bien au contraire la presse s’est fait l’écho de l’acharnement municipal contre un des commerçants de cette place, le responsable de «  Antalya Kebab » coupable d’avoir demandé l’autorisation d’ouvrir une terrasse. Vendre des Kebabs n’est pas en odeur de sainteté chez nos édiles qui souhaite attirer une clientèle riche. Cela a été donc un refus net et le commerçant d’origine Kurde mais natif d’Aubagne n’en est pas revenu ! D’autant que ses prédécesseurs avaient droit à la terrasse ? Cherchez l’erreur.

Il faut que nos édiles comprennent que nous ne sommes plus dans les temps idéalisés par Pagnol, que ce passé, dans lequel nous ne reviendrons plus, ne doit pas servir de prétexte pour empêcher la diversité actuelle et que s’opposer à cette réalité n’amène rien de plus que des fermetures prolongées ou définitives de commerces.

Le déficit de pouvoir d’achat des citoyens de notre ville (ici comme ailleurs) induit des habitudes et des magasins adaptés à notre époque et au manque de ressources de nos concitoyens.

Il est infiniment préférable de s’attaquer à l’austérité, d’œuvrer à l’amélioration des revenus des salariés, pensionnés, chômeurs et précaires. Il est vain de s’opposer à l’implantation d’établissements jouant la carte de la modicité des prix ou de les chicaner administrativement pour les décourager quand ils sont en place.

C’est pourquoi nous participerons au rassemblement de soutien à ce commerçant.

Nous vous appelons à nous retrouver dimanche 7 août à 19 heures place Joseph RAU. Il est souhaitable que les participants à cette initiative viennent avec tables et chaises pour une occupation citoyenne de l’emplacement dévolu à la future terrasse.

Il est important de faire comprendre à la municipalité que la liberté d’entreprendre et de commercer doit, elle aussi, être respectée à Aubagne !

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 47 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
2771567

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici