adhez

Au dernier conseil de territoire du pays d'Aubagne du mercredi 5 juillet 2017 une motion présentée par la présidente du conseil de territoire a recueilli l'unanimité des élu(e)s.

On peut y lire:

"nous considérons vital de conserver, jusqu'à l'aboutissement de ces travaux et quelle qu'en soit l'issue, l'ensemble des services médicaux existants sur le territoire, notamment celui de la réanimation de l'hôpital Edmond Garcin, sans lequel toute l'activité de l'établissement est fragilisée"  

Nous nous réjouissons de cette évolution par rapport aux motions votées à Aubagne et Cuges à l'initiative des élus L.R.

Préalablement à la réunion du conseil, ont eu la parole le représentant du Collectif de défense de l'hôpital qui a déclaré "incompréhensible et dangereux" le transfert de la réanimation et un médecin communiste qui  a estimé que " l' ARS est une instance qui échappe au contrôle démocratique" .

Nous ajouterons pour notre part que les décisions prises par l'Agence Régionale de Santé sont plus motivées par les intérêts de la Finance (qui prêche partout  l'austérité et les économies) que par la volonté d'améliorer la situation sanitaire de notre Région.

Ce qui est dommageable à la population.

Il faut que la mobilisation soit suffisante pour ramener le directeur de cet organisme à une meilleure prise en compte de l'intérêt général de notre territoire.

Nous appelons les défenseurs de l'Hôpital public à participer à la prochaine réunion du collectif de défense, ce lundi 10 juillet à partir de 18 heures salle des associations, rue du jeu de Ballon à Aubagne, afin de prendre les décisions utiles à la survie de notre système local de santé.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 33 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
2771558

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici