adhez

 Malgré la période, 28 août, une vingtaine de personnes s’était déplacée.

La raison d’être du Collectif est le maintien du service réanimation de l’Hôpital d’Aubagne à son emplacement actuel. Les membres du Collectif sont contre tout transfert vers la Casamance, c'est-à-dire le privé, d’installations neuves payées par le contribuable et plus généralement contre toute diminution des soins dans les hôpitaux publics.

Après les motions de soutien de la plupart des municipalités appartenant au conseil de territoire et la motion de soutien de la présidente dudit conseil de territoire, le bon accueil de la pétition de soutien sur la place publique nous réjouit et cette initiative doit continuer.

Une urne a d’ailleurs été placée à l’accueil de la mairie de La Penne sur Huveaune pour collecter des signatures. Une étude des médecins réanimateurs a été remise à l’ARS en juillet 2017. Cette étude remise à M. DARCOURT montre le non-sens économique de ce transfert et ses répercussions graves sur le fonctionnement de l’Hôpital.

Le collectif va solliciter l’appui des divers élus du conseil de territoire et adhérer à la Coordination Nationale de défense des hôpitaux publics. Cet organisme est agréé par le ministère et permet de siéger à l’Agence Régionale de Santé  parmi le CDU, conseil des usagers.

Une initiative publique est prévue par le comité de défense les jours de la fête des associations (par exemple le samedi 9 septembre 2017 à Aubagne, le 23 septembre à La Penne sur Huveaune, etc. Dans cette dernière commune, le collectif aura un stand où il pourra faire signer les pétitions.

Un intervenant est partisan de culpabiliser les initiateurs, décideurs de ce transfert. Et même de prendre un avocat pour défendre les droits des contribuables. Le Maire d’Aubagne fait partie des partisans de ce transfert ainsi que le député de la Circonscription d’Aubagne.

Une intervenante préconise la diffusion d’un prospectus et le collage d’affiches pour populariser la cause de la santé publique. Une autre insiste sur la nécessité du port de blouses blanches ou autres pour montrer l’implication du personnel soignant.

Un autre indique qu’une chaîne humaine autour de l’hôpital d’Aubagne aurait des retombées médiatiques positives.

En résumé: des participants combattifs, chacun se promettant de mettre en route ses réseaux pour porter la mobilisation à un niveau supérieur.

En ce qui concerne les Communistes de notre section, nous avons déjà par la diffusion de nombreux tracts et déclarations participé à ce combat. Il serait souhaitable si la raison ne l’emportait pas du côté des dirigeants de l’ARS d’amplifier notre action.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 11 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
2771546

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici