adhez

Depuis la rentrée de septembre, les communistes d'Aubagne sont fortement mobilisés et présents sur le terrain :

-        pour exprimer leur refus des nouveaux rythmes scolaires imposés par le gouvernement socialiste et leur mise en œuvre par la municipalité UMP/UDI d'Aubagne. Devant les écoles et sur le marché, ils ont échangé avec les parents d'élèves, les personnels ATSEM et les enseignants lors des distributions de tracts.

-        pour dénoncer les attaques qui continuent de peser sur la Sécurité Sociale et exiger d'autres choix fondés, comme à sa création, sur un financement assuré par des cotisations basées sur la production des richesses et sur la solidarité. La large diffusion d’un tract devant la Sécurité Sociale et dans différents points de la ville a mis en évidence l'intérêt de la population et son attachement à notre système de protection sociale.

Notre conférence de section du 27 septembre dernier a permis, outre l'élection d'une nouvelle direction collective, l'élaboration d'une résolution. Ce document, véritable engagement pour les communistes aubagnais rassemblés autour d'un collectif de direction et d'un bureau d'animation renforcés, fixe des orientations politiques ambitieuses et révolutionnaires.

Nous nous inscrivons à la fois dans :

-  la lutte contre la politique catastrophique du gouvernement VALLS dictée par le MEDEF

- l'action de proximité dans les quartiers, sur le territoire de la ville, de l'agglomération, contre la politique d'austérité et de reculs organisée par les collectivités de droite et principalement celles de Gérard GAZAY et de Sylvie BARTHELEMY.

Six mois après l'élection, la liste est déjà longue des diminutions de crédits et subventions de la municipalité UMP UDI d’Aubagne. Ces élu(e)s ne sont pas maladroits et ne le font pas par hasard : ils sont les défenseurs des intérêts des plus riches.

Leur fil conducteur :

-    diminuer le pouvoir d’achat des salariés et retraités,

-    privatiser la sécurité sociale,

- accroître la fiscalité qui frappe les travailleurs afin de les contraindre au crédit et à engraisser les banques.

Pour cela, Ils relaient au niveau local la même politique d’austérité que Hollande et son gouvernement social-libéral dirigé par Valls appliquent au niveau du pays : moins de services publics et plus d’impôts.

Pour battre la Droite et faire échec à la politique du PS, il faut être clairs et créer les conditions de l’intervention politique des citoyennes et citoyens sur des bases anti-austérité et anticapitalistes.

C'est dans cet objectif que nous allons poursuivre notre travail de terrain. Dans les prochains jours, un tract sur la fiscalité va être diffusé dénonçant cette politique qui nous conduit dans une impasse, soutenue par l'UMP et le PS      «  Prendre au peuple pour donner aux riches » . Le projet communiste de réforme de la fiscalité ouvre d'autres perspectives pour plus de justice sociale.

Aujourd'hui seul le Front de Gauche avec au premier rang les communistes peut éviter le crash. C’est cette réalité que les médias au niveau national sont chargés d’occulter. Ils n'ont de cesse de relayer le spectre du Front National agité par le PS et la droite. Pourtant ce dernier propose la même politique libérale avec, au cœur, le racisme et la xénophobie poussés à l’extrême. Quand le FN a des fonctions électives, ses élus, comme ceux des autres partis de droite, divisent et opposent les citoyens. A Aubagne les 2 élus FN ont demandé en conseil municipal que le Maire applique une politique d’austérité plus sévère que celle qu’il a engagée…

Nous allons donc expliquer à nos concitoyens que la politique qui consiste à favoriser les actionnaires et la Finance aux dépens du reste de la population, salariés, professions libérales, commerçants, artisans, chômeurs et retraités n’a pas d’avenir. La perspective de cette politique, c'est la faillite des entreprises sevrées d’investissements et le risque de crack financier.

C'est pour cela que nous sommes :

-       aux côtés des personnels qui se battent au plan local (ATSEM, Moulins Maurel),

-        avec la population qui, à Aubagne, se mobilise pour défendre ses droits (retraités contre la suppression des colis de Noël, parents d'élèves contre l'aménagement des rythmes scolaires)

et  que nous soutenons au niveau national les luttes des cheminots, pilotes et professions libérales.

La spirale de baisse des rémunérations des salariés au profit des financiers doit cesser.

Le MEDEF est un syndicat de patrons nantis, véritable instrument de la Finance et de la spéculation.

Nous voulons une société où l’Humain est au centre. Les communistes aubagnais sont partie prenante de ce chantier et disponibles pour agir et rassembler tous ceux qui veulent changer la donne. La conférence nationale du PCF des 8 et 9 novembre 2014 en sera une étape importante. Des représentants de notre section vont y participer.

Aubagne, le 31 octobre 2014

Nota: le texte de la résolution a déjà été publié le 19 octobre sur notre site.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 6 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
3415331

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici