adhez

Le  juge des référés du tribunal administratif de Marseille a donné tort à Sylvia BARTHELEMY partie civile contre la réalisation du tramway  en déclarant «  aucun des moyens invoqués n’est de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de la décision attaquée..»

Le projet de tram à Aubagne faisait partie du programme municipal de la liste élue  en 2008. Il a donc été approuvé par la majorité des électeurs de la Commune.

Attaquer sa Déclaration d’Utilité Publique, c’était aussi remettre en cause l’avis favorable et sans réserves des commissaires enquêteurs nommés par les services de l’état.

C’était prendre le risque de stopper les chantiers en cours, accepter la mise au chômage de nombreux salariés et mettre en  difficulté financière des entreprises du bâtiment.  Sans compter le coût pour la collectivité...

C’était une manœuvre de politique politicienne et antidémocratique particulièrement irresponsable de l’opposition municipale.

Et que dire de la prise de position de  l’Union Patronale 13, également hostile au tram, qui roule à fond pour le projet de Métropole détesté par tous les citoyens d’Aubagne ? Elle a consterné nombre de chefs d’entreprises du pays d’Aubagne et d’ailleurs.  Ce n’est pas ainsi que l’on favorisera la croissance et l’emploi sur notre territoire.

La Section d’Aubagne du PCF soutient la politique des transports de la municipalité dont le tramway fait partie. Elle en apprécie particulièrement la gratuité qui permet aux plus défavorisés d’entre nous de circuler librement. C’est une mesure d’égalité et de solidarité qui correspond aux valeurs défendues par le Front de Gauche.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 84 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
3207580

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici