adhez

Le lundi 30 septembre 2013 lors de la réunion du dernier conseil municipal d’Aubagne, consacré notamment à l’examen du rapport de la Chambre régionale des comptes,  une  délibération (n° 12) a été votée par les conseillers municipaux (sauf le groupe U.D.I. de Sylvia BARTHELEMY qui a voté contre). Elle prévoit d’appeler du nom d’Ambroise CROIZAT le futur « espace des solidarités », situé dans les locaux et annexes de l’ancienne caserne des pompiers.

Dans cet espace seront logées diverses associations caritatives dont le Secours Populaire Français.

Ambroise CROIZAT, (1901/ 1951), résistant, communiste français, fût (avec ses collaborateurs) le fondateur de la Sécurité sociale et du système des retraites en France. Il avait été également auparavant secrétaire général de la Fédération CGT des travailleurs de la métallurgie.

Il fût d’abord ministre du travail du gouvernement mis en place à la Libération  par de Gaulle et la Résistance du 21 novembre 1945 au 26 janvier 1946.

Il devint ensuite ministre du Travail et de la Sécurité sociale du 26 janvier au 16 décembre 1946 (gouvernements GOUIN et BIDAULT) puis du 22 janvier au 4 mai 1947 (fin de la participation communiste au gouvernement).

C’est à ce poste qu’il met en place le système de protection sociale : assurance maladie, système de retraites, allocations familiales et contribue à l’amélioration du droit du travail français avec les comités d’entreprise, la médecine du travail, la réglementation des heures supplémentaires et le statut des mineurs. C’était l’application du programme du Conseil National de la Résistance..

(Pour faire court : avant que la Sécu soit mise en place, il y avait des assurances privées et seuls les gens aisés se soignaient ; quand vous étiez vieux, il valait mieux avoir des enfants qui puissent vous entretenir si vous n’aviez plus la force de travailler !)

Nous nous réjouissons de cet acte de reconnaissance de notre municipalité à ce personnage historique injustement méconnu (son nom ne vient d’être inclus que très récemment dans les dictionnaires français). Ceci avait été demandé à plusieurs reprises par diverses associations dont « Les amis de l’Humanité » et diverses personnalités communistes ou progressistes d’Aubagne.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 100 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
3207595

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici