adhez

De réforme en réforme, notre modèle de protection sociale devient de moins en moins accessible aux assuré(e)s. La pauvreté gagne une grande partie de notre population qui se voit dans l’obligation de ne plus se soigner.

La loi Hôpital Patients Santé Travail (H.P.S.T.) ou "loi Bachelot" a remis en cause le fonctionnement des hôpitaux publics ; leur gestion est purement comptable avec tarification à l'acte. Les hôpitaux sont de plus en plus impactés par les fermetures de lits et de services.


A Aubagne, en 2023, l’hôpital Edmond GARCIN est menacé d’être déplacé à l'initiative de l’ARS (Agence Régionale de Santé) alors que l’hôpital existant est bien situé, bien équipé et accessible facilement à toute la population. Mais l'ARS a d'autres motivations : elle juge la pertinence d'un projet en fonction des économies de personnel et de services. D'autres rêvent de juteuses opérations immobilières.

De promesse en promesse, un nouvel hôpital devrait voir le jour pour remplacer l’hôpital Edmond Garcin sans consultation de la population, sans parler de l'endettement public. Les pouvoirs publics doivent mettre en place une politique de restauration et de rénovation de notre hôpital avec le personnel suffisant et les équipements nécessaires à son fonctionnement. Ensemble exigeons que notre hôpital soit rénové et reste public.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avec le soutien du Comité des jours heureux.

Un tract a été distribué ce dimanche 2 avril par les communistes et le Comité des  jours heureux  pour rappeler la volonté de l'ARS et du maire d'Aubagne de déplacer notre Hôpital quoiqu'il en coûte.

Le collectif hôpital prévoit une réunion à la Destrousse le 12 avril 2023 à ce sujet. Nous en reparlerons.

L'administrateur du site

 

 

Nous avons 54 invités et aucun membre en ligne

Visiteurs
167
Articles
745
Compteur d'affichages des articles
4419841

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici