adhez

logementENSEMBLE avec le PCF DISONS
Les politiques ultralibérales du gouvernement favorisent la spéculation immobilière, conduisant à une pénurie de logements sociaux, à la chereté des loyers, à la vente des logements HLM. La politique gouvernementale privilégie le secteur privé et le marché, organise le désengagement total de l’Etat, en baissant de plus de 13% soit - 370 millions en deux ans - le budget en faveur du logement social.
NON à l’investissement spéculatif au travers des dispositifs fiscaux ponctionnant le budget de l’Etat à hauteur de 10,7 milliards d’€.
NON à la loi Boutin (dit loi Molle), loi scélérate, inefficace et injuste, attaquant le logement social et la mixité au sein des quartiers populaires. Loi qui abaisse le plafond des ressources, augmente les surloyers, chasse les familles modestes en les livrant au privé, remet en cause le droit au maintien dans les lieux, dresse les locataires entre eux.

ENSEMBLE avec le PCF AFFIRMONS
Le logement social est un bien public permettant de garantir pour tous le droit à un logement de qualité tout au long de sa vie. Tout comme il existe un service public de l’Education nationale :
OUI à la création d’un service public du logement de l’habitat de la ville : véritable outil pour mettre en oeuvre ce droit au logement. Il doit permettre à chacun d’habiter là où il le souhaite, à proximité de son travail avec la présence de tous les services publics. Il faut en finir avec la ségrégation urbaine en imposant à toutes les villes de se doter au minimum de 20% de logements sociaux.
OUI le logement social doit être une priorité nationale.

Marie Claire BONOMO
Adjointe au Maire d’Aubagne

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 80 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
3918773

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici