adhez

esjLa situation économique et sociale des jeunes et des familles se dégrade. Les 10-25 ans, inquiets pour leur avenir, plongés dans la précarité, ont recours de plus en plus nombreux à des structures d’aide. Les Espaces Santé-jeunes, créés avec le soutien des pouvoirs publics en 1997, remplissent ces missions d’écoute, de prévention, de coordination des  professionnels, en intervenant dans les établissements scolaires, dans les parcours d’insertion, et en entretiens individuels avec les jeunes et leurs familles. A elles seules, les interventions dans les collèges et lycées d’Aubagne et sa région concernent 4 000 élèves chaque année. Les thèmes abordés sont le tabac, l’alcool, la sexualité, les addictions et la gestion du stress.

Aujourd’hui, la subvention pour l’espace santé jeunes n’est pas garantie et sa survie est menacée. Il manque plusieurs dizaines de milliers d’euros, une paille à comparer aux milliards dont les banques ont été abreuvées sous prétexte de la crise. La santé de nos enfants vaut-elle moins que celle des actionnaires du CAC 40 ? En 2008, le planning familial était la cible de ce gouvernement, qui décidément ne parle de prévention que lorsqu’il s’agit d’engraisser quelques fabricants de vaccins. Les subventions ont été rétablies grâce à une lutte exemplaire des femmes et des salarié(e)s de ces centres qui avaient multiplié pétitions, manifestations et journées portes ouvertes.

Yves PERRIN TOININ

Nous avons 241 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
4076759

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici