afficheROUSSELadhez

couv_hd180Les facteurs du IIe arrondissement de Marseille ont annoncé mardi qu'ils reprenaient le travail après une grève de 138 jours suivie par la totalité du personnel du centre de distribution du courrier.

"C'est une victoire, nous reprenons le travail au terme d'un conflit exceptionnellement long. Nous avons fait échouer la direction de la Poste dans sa volonté d'imposer l'intérim", a déclaré Alain Croce, délégué CGT du centre de distribution. "Il n'y aura plus d'intérimaire dans le service à compter du 31 mars et nous avons obtenu quatre postes supplémentaires", a-t-il ajouté.

Les postiers marseillais avaient démarré leur mouvement de grève le 7 octobre dernier pour protester contre le remplacement de deux facteurs en CDD par des intérimaires.

La direction de la Poste avait mis en place un centre de distribution parallèle du courrier pour cet arrondissement marseillais durant toute la durée du conflit.

Ils auront fait grève pendant 139 jours. Au départ, il s'agissait de protester contre l'embauche d'un intérimaire pour remplacer un huitième agent en congé de maladie. Depuis 47 points de revendications étaient discutés, dont les premiers étaient l'embauche de quatre personnes et l'appel à du personnel "postier" pour assurer les remplacements.

Des postiers du centre de distribution du 2e arrondissement de Marseille ont repris le travail mardi, au terme de 139 jours d'une grève destinée à dénoncer le recours à l'intérim dans les services du courrier, a-t-on appris auprès de la CGT et de la direction. Les facteurs s'opposaient au recours à un intérimaire pour remplacer un titulaire absent, alors qu'une personne en CDD depuis sept mois n'avait pas été reconduite.

Voir le diaporama de la victoire des postiers de Marseille 02

Depuis le 7 octobre 2010, la grève était suivie par la totalité des 55 membres du personnel du centre de distribution, cadres compris, selon la CGT à l'initiative du mouvement. A l'issue d'un long bras de fer et de discussions entamées avec la direction le 14 janvier, les grévistes ont indiqué avoir obtenu satisfaction sur leur revendication.

"Le centre bénéficiera en 2011 du même niveau d'emploi qu'en 2010, alors que 243 suppressions de postes sont prévues pour le courrier dans les Bouches-du-Rhône", a expliqué à l'AFP Richard Garro, responsable CGT à la Poste. "Ce niveau d'emploi stable va nous permettre d'avoir un volant de remplacements constitué uniquement de fonctionnaires ou de CDI, sans recours à l'intérim", a-t-il ajouté.

Confirmant l'accord intervenu mardi matin, la direction de la Poste a néanmoins déploré que "le conflit ait duré aussi longtemps". "La direction s'est retrouvée seule à la table des négociations pendant plus de deux mois, alors que des audiences étaient proposées quotidiennement et que ces négociations auraient pu se tenir dans le cadre du dialogue social", a déclaré un porte-parole.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nous avons 441 invités et aucun membre en ligne

Compteur d'affichages des articles
3802248

Site réalisé et maintenu par des citoyens bénévoles.
Pour nous écrire, nous féliciter, nous gronder, nous proposer des idées, nous aider ou nous rejoindre... c'est par ici